Communauté Internationale : Isoler Lavalas

235

Le Responsable du KONAKOM, Victor Benoit, exprime des doutes sur la réalisation des élections à la date du 21 mai. Victor Benoit a tenue ces propos à Washington où il participait à une rencontre avec d’autre dirigeant politiques étrangers sur le processus démocratique dans la région. Victor Benoit, qui a rencontré des membres du congrès et des officiels du Département d’Etat, a fait état de toute une série d’obstacles au processus électoral. Le responsable de l’Espace de Concertation cite, entre autre, la police, qui jusqu’à présent, n’a pas fourni la preuve de sa capacité à combattre l’insécurité ainsi que les manifestations avec casses, organisées par les organisations populaires. Victor Benoit accuse également le Président Préval de trouver publiquement des excuses aux agitateurs qui pratiquent ouvertement la violence. Le Coordonnateur du KONAKOM affirme qu’aucune élection frauduleuse et caractérisée par la violence ne sera légitimée et acceptée par la population. Victor Benoit souhaite aussi que la communauté internationale renforce sa position de support à la démocratie et aux élections libres et sans violence. Le dirigeant de l’Espace de Concertation indique également que la communauté internationale ne devra accepter, en aucun cas, la rupture du processus démocratique en Haïti, conformément à la résolution 1080 de l’OEA. Victor Benoit demande aussi à la communauté internationale de maintenir la pression pour le rétablissement du Parlement, et la tenue des élections à la date du 21 mai. Le numéro un du KONAKOM et membre de l’Espace de Concertation réclame l’isolement du régime lavalas sur l’échiquier international en cas de non organisation d’élections crédibles durant le mois de mai.

Publicité