COVID-19 : Le Réseau Haïtien de Journalistes en Santé lance un cri d’alarme

285

Les autorités sanitaires doivent installer en urgence un centre de prise en charge des personnes atteintes de COVID-19, selon le Réseau Haïtien de Journalistes en Santé (RHJS).

Vu la flambée de coronavirus dans le pays, la saturation de la capacité d’accueil des centres de prise en charge dont celui situé à Delmas et l’augmentation des décès, il est impératif que la zone métropolitaine de Port-au-Prince dispose d’un espace avec au moins 100 lits supplémentaires, a déclaré le Dr Odilet Lespérance en conférence de presse, jeudi.

Sachant que les variants britannique et brésilien présents sur le sol haïtien sont plus virulents, le secrétaire général du RHJS appelle la population à redoubler de vigilance dans le respect strict des normes sanitaires.

L’an dernier à pareille époque, les autorités tenaient la population informée de l’évolution de la maladie à travers le Centre d’Informations Permanentes sur le Coronavirus (CIPC), pourtant peu d’informations sont partagées cette année malgré la virulence des variants. Compte tenu de la faiblesse du système de santé national, il est capital de renforcer la sensibilisation sur les dangers de la maladie, souligne Dr Lesperance.

Pas une semaine ne passe sans que l’on compte des décès supplémentaires dus au Coronavirus. Plusieurs personnalités publiques l’ayant attrapé ont déjà fait le grand voyage. Quoique l’état d’urgence ait été renouvelé, nombreux sont les citoyens qui font fi des dispositions gouvernementales. Tandis que la vie nocturne a été mise en pause, au grand jour des gens s’entassent dans les camionnettes ou des minibus, les marchés publics fonctionnent à plein régime, ce qui est un moyen sûr de propager la maladie.