Le Canada aide au renforcement de la sécurité au poste frontalier de Malpasse

271

Les membres de la délégation de hauts fonctionnaires du gouvernement canadien ont visité hier jeudi le projet de construction d’un nouveau complexe pour les fonctionnaires haïtiens au poste frontalier de Malpasse.Le vice ministre canadien des affaires étrangères, Leonard Edouard, a indiqué que son pays entend décaisser 305 000 dollars pour la réhabilitation de la route de Malpasse.Il juge que les travaux permettront d’améliorer les conditions de fonctionnement dans ce complexe administratif ce qui a terme entraînera une intensification des échanges commerciaux.Présent lors de la visite, le secrétaire d’état à la sécurité publique, Luc Eucher Joseph, a salué la contribution canadienne visant à renforcer la sécurité à la frontière.Tout en insistant sur la nécessité d’offrir une meilleure image du pays, M. Joseph croit que les nouvelles installations permettront également de contrôler le trafic des armes à la frontière haïtiano-dominicaine.Pour sa part, le directeur de la douane de Malpasse, Jeantal Clervil, a révélé que des produits avicoles dominicains arrivent sur le territoire haïtien parce que le poste douanier ne dispose pas de matériels pour contrôler le lac azuei. » Un camion transportant plus de 100 caisses d’œufs a été récemment arrêté à la Croix-de-Bouquets », dit-il faisant remarquer que l’aménagement d’un nouvel espace est indispensable pour un meilleur contrôle des passagers et des marchandises.Le nouvel édifice qui sera construit sur le site du marché abritera les fonctionnaires de la douane, de la police, du ministère du commerce et du ministère de l’agriculture.Les marchandes critiquent la décision des autorités de détruire le marché et réclament un terrain pour établir un nouveau marché.

Publicité