Le gouvernement veut augmenter les prix de l’essence

360

La hausse des prix du carburant semble inévitable.
Le ministre de l’économie et des finances, M. Michel Patrick Boisvert, a indiqué que le gouvernement tout entier planche sur le dossier.


Depuis les émeutes de juillet 2019 la hausse des prix des hydrocarbures est devenu un sujet tabou.
Les gouvernements évitent d’aborder ce dossier qui peut provoquer un soulèvement populaire.


En annonçant les discussions sur la hausse des prix de l’essence le grand argentier de la république a fait montre de courage.
Il prévient que le gouvernement ne peut plus continuer à subventionmer l’essence.


Pour l’exercice l’exercice fiscal 2020-2021 l’état a enregistré des pertes de l’ordre de 30 milliards de gourdes.
Le ministre Boisvert révèle qu’en réalité le carburant n’est pas disponible parce que les prix n’ont pas été ajustés.
Ceci explique donc cela. Le ministre assure que les pénuries reçurentes n’ont rien avoir avec l’importation et la livraison des hydrocarbures.


La rareté du carburant a eu pour effet de provoquer une hausse vertigineuse des prix dans l’informel.
Les misères des automobilistes pour obtenir l’essence sont de nature à les rendre plus flexibles à accepter une hausse des prix.

LLM / Métropole Haïti