Les autorités policières finalisent le plan sécuritaire pour la campagne électorale

187

Le chef de la police haïtienne Mario Andrésol est en train de peaufiner son plan sécuritaire pour la période électorale.Il se propose d’évaluer la conjoncture à l’approche des prochaines joutes avant de mettre en place son nouveau dispositif.Le profil des candidats sera un élément déterminant dans l’évolution de la situation sécuritaire, prévient M. Andrésol qui veut tenir compte des expériences lors des élections de 2006 et 2009.Il faudra identifier les zones rouges, explique le chef de la police.Lors des dernières élections sénatoriales le plateau Central avait été placé dans la zone rouge en raison des violents incidents ayant opposé les partisans de plusieurs candidats.Faisant remarquer que la tache sera ardue, le chef de la police s’engage à déployer des contingents de policiers à travers les 10 départements.Des dispositions spéciales seront adoptées pour les nouvelles zones rouges.Dans le même temps des mesures internes sont adoptées par le haut commandement pour empêcher l’implication des policiers en uniforme dans les activités des partis politiques.Par ailleurs, le chef de la police a indiqué que de nouveaux matériels ont été mis à la disposition des responsables de la PNH.Une trentaine des véhicules quatre roues motrices ont été remis au commandement de la PNH.Ces véhicules accordés par la présidence seront repartis dans les commissariats des villes de province, promet M. Andrésol.Dans le même temps il révèle que 5 bateaux, don du gouvernement canadien, seront bientôt livrés aux autorités policières haïtiennes. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité