Les gangs ont renforcé leur arsenal

700

Les groupes armés de la région métropolitaine de Port-au-Prince ont renforcé leur arsenal depuis le début de l’année, constate un commissaire en charge du désarmement des gangs.
Les fournisseurs d’armes aux gangs sont devenus plus nombreux et plus puissants, affirme M. Dorcenat se gardant de fournir des détails.


Redoutant ces individus puissants il explique que les gangs ont reçu de nouvelles armes automatiques dont des kalachnikovs.
Il révèle avoir récemment vérifié qu’un gang avait acheté 13 kalachnikovs neufs.


Il confirme que les fournisseurs d’armes et de munitions sont rémunérés avec les rançons des kidnappings.
Une seule cartouche peut coûter 20 dollars américains.


Ces fournisseurs boivent du vin pour fêter leur bonnes affaires mais il s’agit du sang de la population, a t-il laissé entendre.
Les gangs contrôlent toutes les artères de leur territoire et de plus en plus de jeunes sont armés, a dit M. Dorcenat membre de la Commission Nationale de Désarmement Demobilisation et Réinsertion (CNDDR).


Dans le quartier de Bel Air deux gangs s’affrontent pratiquement dans une ruelle.
La majorité des résidents ont fui ces quartiers dangereux en plein coeur de la capitale.


Il regrette que les autorités gouvernementales ignorent les recommandations de la CNDDR.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité