Steven Benoît, potentiel chef de l’opposition parlementaire

174

Le sénateur élu de l’Alternative, Steven Benoît, fait montre d’un dévouement à nul autre pareil pour la 49 eme législature. Il revendique une trentaine d’élus (25 députés) lors du second tour des législatives.Dans le collimateur de l’ex député de Pétion ville, les membres du directoire de l’Inité. M. Benoît met en garde contre des fraudes lors du processus de décompte et réclame l’accès au centre de tabulation pour un représentant de l’Alternative.Désormais coordonnateur de facto des candidats de l’Alternative, M. Benoît annonce que le groupe parlementaire Alternative et allié comptera plus d’une trentaine de députés. Le groupe qui a déjà accueilli les candidats à la députation de Repons Peyizan pourrait intégrer également les futurs élus de Pont et AAA.Dans le meilleur des cas le groupe Alternative ne pourra pas dépasser une quarantaine de députés concède M. Benoît qui n’écarte pas la possibilité de compromis avec le futur chef du gouvernement.En cas de mésaventure de l’Inité le parti au pouvoir pourrait se retrouver avec également une quarantaine de parlementaires, argue M. Benoît.Dans ce cas de figure un groupe minoritaire d’une vingtaine d’élus jouerait le rôle d’arbitre.Ces élus de Véyé Yo, Ansanm Nou Fò, Lavni etc ont tous une sensibilité lavalas selon le député Benoît.Il s’attend à ce que ces élus regagnent les rangs de Fanmi Lavalas avant de former un bloc parlementaire. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité