Violente manifestation de membres d’OP lavalas contre l’opération “ouragan” au Cap-haïtien

260

Des membres d’Organisations Populaires (OP) se réclamant de Fanmi Lavalas ont manifesté violemment, le jeudi 27 septembre, au Cap-haïtien, contre l’opération anti-drogue “ouragan”décrétée par la Police Nationale de concert avec la Drug Enforcement Agency (DEA) . Ces OP qui exigent la libération des présumés trafiquants de stupéfiants arrêtés dimanche dernier, ont dressé des barricades de pneus enflammés et lancé des pierres sur des véhicules à l’entrée de la ville , dans la zone dénommée Carrefour Monbin. Ce mouvement a provoqué une situation de tension dans la deuxième ville du pays. Selon notre correspondant dans le Nord, des blessés légers et vitres cassées ont été signalés. La police locale a dû intervenir pour éviter le pire et a procédé à l’interpellation de plusieurs membres d’OP. Les commerçants arrêtés dans le cadre de l’opération anti-drogue “ouragan” devraient être déférés devant leur juge naturel ce vendredi 28 septembre. Les membres d’OP lavalas ont démandé au secteur des affaires du Cap-haïtien de fermer boutique en signe de protestation contre l’interpellation de plusieurs commerçants par la police . Entre temps, l’opération « Ouragan » s’est poursuivie à Miragoane et aux Cayes . La PNH a effectué des perquisitions et opéré des arrestations.

Publicité