L’UE mobilise 1 million d’euros pour lutter contre l’épidémie de choléra en Haïti

410

L’Union européenne annonce dans un communiqué qu’elle a mis à disposition 1 000 000 d’euros (114, 212, 050 HTG) pour soutenir la réponse d’urgence à l’épidémie de choléra qui affecte Haïti.

Selon l’UE , ces fonds ont été mobilisés par le service des opérations de protection civile et d’aide humanitaire de l’Union européenne, pour appuyer des actions qui seront mis en œuvre par l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS). L’intervention d’urgence bénéficiera à environ 48 000 personnes en facilitant l’accès à un traitement rapide et adéquat pour sauver des vies et en protégeant les personnes vulnérables de l’infection par le choléra.

« L’Union européenne a toujours démontré sa solidarité à l’égard du peuple haïtien dans des circonstances, difficiles telles que des catastrophes naturelles ou les épidémies. Cet appui vise essentiellement à appuyer la réponse de l’Etat afin d’épargner les milliers de vies qui sont menacées par la résurgence du choléra dans un contexte général de grande fragilité des populations, notamment des groupes les plus vulnérables. » a déclaré l’ambassadeur de l’Union européenne en Haïti, M. Stefano Gatto.

Grâce à ce financement d’urgence de l’UE, l’OPS achètera des intrants essentiels pour améliorer la prestation de traitements et les capacités de détection du choléra, tels que des tests rapides de choléra, des réactifs, du matériel pour la collecte d’échantillons et le diagnostic de laboratoire, ainsi que des équipes de télécommunications et de traitement des données afin de soutenir les épidémiologistes de terrain, les représentants de la santé communautaire et les infirmières de cliniques mobiles. En outre, le financement permettra d’étendre et d’optimiser les capacités des lits pour le choléra tout en soutenant les centres médicaux dans la mise en œuvre de protocoles spécifiques au choléra.

L’OPS coordonnera avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) pour soutenir la surveillance épidémiologique départementale tout en travaillant à renforcer l’expertise des agents de santé communautaire polyvalents (ASCP) afin qu’ils puissent identifier rapidement les cas de choléra et soutenir les activités de confinement, de prévention et de réponse.

Le financement d’urgence de l’UE sera également utilisé pour organiser des campagnes de communication et de sensibilisation afin de faire prendre conscience des moyens de prévenir et de contrôler la propagation du choléra et de protéger les personnes les plus vulnérables. 

Publicité