2 morts et une dizaine de blessés, lors des affrontements du Champ de mars

286

La fusillade entre militaires et les individus masqués se revendiquant de la PNH, dimanche dernier, près du quartier général des FAD’H ont fait 2 morts et une dizaine de blessés. Dans la foulée les mêmes individus ont brulé 6 véhicules et une génératrice devant les locaux de Radio Caraïbe. Il semblerait que les assaillants aient réclamé le rappel d’un drone appartenant à ce média qui survolait alors le Champ de Mars. Les réactions se sont multipliées après la fusillade de dimanche.Les haut-commandements des FADH et de la PNH dénoncent des infiltrations alors que le ministère de la justice évoque une tentative de coup d’état. Des organisations de média ou journalistes comme l’AMIH, l’ANMH et SOS Journaliste ont condamné l’attaque contre Radio Télé Caraïbe appelant au respect de la liberté d’expression. Une note émanant du syndicat non reconnu de la PNH déplore l’attaque contre Caraïbe évoquant des infiltrations du mouvement des policiers mécontents. Au niveau International le bureau intégré des nations unies, l’OEA et l’ambassade des Etats unis ont condamné la violence et prôné le dialogue. EJ/Radio Métropole Haïti

Publicité