2006, année électorale et retour à l’ordre constitutionnel

74

Les élections présidentielles, législatives et municipales ont été organisées au cours de l’année permettant le retour au pouvoir de personnalités élues. En dépit des dissensions internes, le conseil électoral grâce au concours de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haïti (Minustah) et de l’Organisation des Etats Américain (OEA) a pu organiser les joutes des 7 février, 21 avril et 3 décembre.Après de multiples reports, les élections présidentielle et législatives, ont été réalisées le 7 février suivant le vœu du conseil de sécurité de l’ONU.René Préval en est sorti vainqueur avec 51.15 % des votes valides (les votes ayant été exclus) à l’issu de plusieurs jours de manifestation de ses partisans dans les rues de la capitale. Outre le chef de l’état, deux parlementaires ont été élus au premier tour du scrutin législatif. Ce sont les député Francenet Dénius du parti Union pour la circonscription de L’Asile dans les Nippes avec 62.98% et Elou St-Louis Fleuriné de la Fusion des socio-démocrates qui représente Anse à Galets avec 52 % après contestations.Ces élections ont été annulées dans 14 circonscriptions et dans le Nord-est. L’organisation du second tour des législatives le 21 avril a permis l’élection de 27 sénateurs et 85 députés.Le chef de l’état est entrée en fonction le 14 mai, puisqu’il fallait constituer les bureaux des deux chambres et préparer la cérémonie d’investiture.Le président a reçu son investiture 3 mois après son élection et a mis 3 semaines pour nommer son premier ministre, Jacques Edouard Alexis. Les élections municipales et locales préalablement fixé au 18 juin ont été organisées le 3 décembre.Ces élections ont été marquées par un faible taux de participation de la population et divers cas d’irrégularités et de violence. En cette fin d’année le conseil électoral qui provisoire annonce avoir reçu plus de 200 dossiers de contestations n’est toujours pas en mesure d’annoncer une date pour la publication des résultats définitifs.