3 présumés bandits lynchés à Laboule

518

Le lynchage de 3 bandits dans le quartier de Laboule, à Pétion ville soulève de nouvelles interrogations sur la réaction populaire face à la violence des gangs.
Les 3 présumés bandits ont été identifiés comme des anciens membres du gang Ti Makak.


Les résidents, de la zone de Laboule et Thomassin, alertés par le groupe d’auto défense, ont attaqué les forces de l’ordre qui conduisaient les présumés criminels au tribunal de Pétion ville.
Les 3 individus avaient été appréhendés quelques jours plus tôt par les policiers.


Les habitants ont attaqué les forces de l’ordre à coup de jets de pierres. Un policier a été blessé lorsque la patrouille a tenté d’opposer une résistance aux agresseurs.


De nombreux spécialistes ont fait valoir qu’en dépit de la disparition des barrages routiers, dans les quartiers, les groupes d’auto défense continuent de faire montre de vigilance.
Les chefs de gang redoutent plus que tout la mobilisation populaire qui implique le lynchage.


Les cas de kidnappings ont pratiquement cessé au sud de la capitale depuis le début de l’opération Bois Calé et le démantèlement du gang de Ti Makak.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité