400 Marozos, spécialiste des atrocités

416

Les bandits de 400 Marozos ont une fois de plus soulevé émotion et colère en commetant de graves atrocités. Le week-end écoulé une mère et ses deux filles, dans la vingtaine, ont été calcinées dans leur vehicule, par des bandits qui tentaient de les kidnapper.
Au total 8 personnes ont été carbonisées dans le quartier de Cité Doudoune, à la Croix des Bouquets .


Ce gang est réputé pour des assassinats collectifs. À leur actif des enlèvements de religieux haïtiens, puis américains, des détournements de camions de marchandises et des enlèvements collectif réalisés sur la route.


Ce gang est dans la ligne de mire de la Police depuis les enquêtes des autorités judiciaires américaines ayant permis d’identifier leurs fournisseurs d’armes.


Le gang des 400 Marozos avaient subi des revers importants au cours des dernières semaines. Plusieurs bandits avaient été tués lors d’affrontements avec les forces de l’ordre. Parmi ceux qui avaient fui vers les villes de Mirebalais, Leogane et Jacmel, certains ont été capturés et transmis à la Police judiciaire.


Des rumeurs ont fait état de la fuite du chef de ce gang Lanmo san Jou vers le plateau central.


L’incendie de véhicule et de leurs occupants semble être une nouvelle stratégie des gangs pour effrayer les citoyens.
Au début du mois l’ex sénateur Yvon Buissereth avait été calciné à Laboule par le gang de Ti Makak.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité