Actualité des Villes de la Province du 30 mars 20000

351

A Saint-Marc, le candidat du MPP à Marchand Dessalines, invite le Président Préval à puiser dans l’histoire récente d’Haïti pour se faire une idée du sort réservé aux régimes anti-démocratiques. Melai Estimé, estime que le Chef de l’Etat doit bien mesure son attitude qui peut lui être néfaste.Dans le Nord-Est, le candidat à la députation sous la bannière de l’ESKANP, Léo Louidor, est très critique vis-à-vis du Président Préval par rapport à son comportement face à la constitution. Léo Louidor ne se range pas pour autant du côté de l’opposition qui appelle à la démission du Chef de l’Etat.Au Cap-Haïtien, rassemblement de Lafanmi Lavalas au gymnasium, à l’occasion du 13 ème anniversaire de la constitution. Les candidats du parti de Jean Bertrand Aristide continuent de réclamer la poursuite des inscriptions des électeurs. Parrallèlement, plusieurs partis de l’opposition appellent la population à se mobiliser contre le pouvoir Lavalas.à Cabaret,Un militant Lavalas indique que son parti est à la base des mouvements de violence enregistrés depuis lundi à Port-au-Prince pour réclamer le départ du CEP. Grenadier Vitoré révèle que le pays va s’embraser pour obtenir le départ du CEP.A Mirebalais, un candidat à la députation sous la bannière de l’Espace de Concertation désigne le pouvoir lavalas comme responsable du climat de violence qui règne à la capitale. Hugens Louis estime que le Chef de l’Etat se sent à son aise dans une telle situation puisqu’il ne veut pas organiser des élections dans l’immédiat.A Jérémie, marche de plusieurs organisations populaires à l’occasion du 13 ème anniversaire de la constitution. Ces OP, qui réclament la démission du CEP et des membres du BED de la Grand’Anse, se font menaçants.

Publicité