Adoption des mesures pour maintenir la capitale haïtienne propre

179

Le ministre de l’environnement, Webster Pierre, en collaboration avec les responsables des mairies de la région métropolitaine de Port-au-Prince a adopté des mesures drastiques pour maintenir la capitale propre. Dans un communiqué de treize (13) articles rendu public, le jeudi 12 septembre 2002, le ministère de l’environnement fait injonction aux membres de la population de ne pas jeter des immondices dans les rues. Dans son article 4, le communiqué fait exigence aux contrevenants de payer une amende de mille gourdes sinon ils risquent deux (2) mois d’emprisonnement. L’article 5 contraint les véhicules de transport public à se munir de poubelles. Cette mesure doit rentrer en vigueur le 23 septembre 2002. En dépit des nombreuses dispositions gouvernementales , Port-au-Prince croule sous le poids des détritus. Cette situation affecte tous les aspects de la vie de la population haitienne. Le 24 août 2002, le ministre de l’environnement avait cité le 9 septembre 2002 comme date limite pour dégager Port-au-Prince de tous les objets en plastique dommageables à l’environnement.

Publicité