Affaire kidnapping au sein de la PNH : le ministère de la justice compte faire le point cette semaine

195

Le ministre de la justice ,Calixte Delatour , compte remettre au Sénat de la République dans 48 heures un rapport sur le dossier du kidnapping au sein de la police . Cette question qui défraie la chronique depuis quelque temps et met en évidence le sénateur Dany Toussaint et l’inspecteur général en chef de la Police Nationale d’Haiti (PNH) , Harvel Victor Jean Baptiste , a été à la base de l’ajournement d’une rencontre entre la commission justice du Sénat et le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) ,le lundi 21 octobre 2002 . Quoique l’ordre du jour fut consacré à la campagne de désarmement , le départ précipité du sénateur de l’Ouest , Dany Toussaint – vu l’absence de débat sur l’affaire de kidnapping- n’est pas passé inaperçu . Au moment de quitter la séance, l’influent parlementaire Lavalas n’a pipé mot à la presse . Il est de même pour l’inspecteur général Harvel Jean Baptiste à l’issue de la rencontre . L’attitude du ministre de la justice qui n’était pas en mesure de commenter le dossier de même que celle du sénateur Toussaint est condamnée par le sénateur Prince Pierre Sonson . Ses collègues Gérald Gilles et Lans Clonès lui ont emboité le pas en s’en prenant davantage à Dany Toussaint . Pour eux, le comportement de M. Toussaint qui accuse un des inspecteurs généraux d’avoir réalisé 200 mille dollars américains dans un cas d’enlèvement apporte de l’eau au moulin de ceux qui considèrent que les déclarations du parlementaire ne sont que des allégations mensongères susceptibles de porter atteinte à la moralité de la police . Le sénateur Dany Toussaint nie avoir abandonné la séance à huis clos du lundi 21 octobre 2002 au Sénat où les membres du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN ) répondaient à des questions sur différents points d’actualité. Le parlementaire critique en ce sens ses collègues du Grand Corps qui l’accusent d’avoir laissé la salle faute de preuves concernant le dossier des 200 mille dollars américains dans lequel serait impliqué un inspecteur général de la police . Dany Toussaint qui vient d’adresser une correspondance au président du CSPN , le premier ministre Yvon Neptune, pour s’encquérir des mesures adoptées contre l’inspecteur Jean Baptiste pour ses récents propos envers la direction générale de la police, réclame l’ouverture d’une enquête approfondie sur la question des 200 mille dollars et attend le rapport promis par le ministre de la justice ,vice-président du CSPN . Le mercredi 25 septembre dernier , le sénateur Dany Toussaint avait indiqué qu’ un membre de l’Inspection Générale de la PNH était impliqué dans un enlèvement qui lui a rapporté 200 mille dollars américains . Cette accusation avait été démentie avec virulence par l’inspecteur général en chef de la police. Depuis, la polémique ne cesse de s’amplifier .

Publicité