Amélioration de l’état de santé de Yvon Neptune

196

L’état de santé de l’ancien Premier ministre Yvon Neptune continue de s’améliorer à l’hôpital des Nations Unies sur la route de l’aéroport de Port-au-Prince. M. Neptune qui a mis fin à sa grève de la faim depuis son transfert dans la soirée du jeudi 10 mars 2005 s’alimente normalement, selon ses médecins traitants. Ces derniers n’ont encore fourni aucune date pour le retour de l’ancien chef de gouvernement au Pénitencier national.M. Neptune a mangé notamment des fruits et du fromage. Le Premier ministre Gérard Latortue justifie la décision de transférer M. Neptune, inculpé pour sa participation en février 2004 à un massacre dans le quartier de la Scierie à Saint-Marc. Gérard Latortue précise qu’après 18 jours de grève de la faim, la santé de Neptune s’était considérablement détériorée M. Latortue affirme avoir respecter les normes internationales en la matière et soutient que la mort de M.Neptune aurait des conséquences politiques énormes pour le gouvernement intérimaire. Toutefois, le chef du gouvernement souligne que l’ex-dignitaire lavalas est toujours aux ordres de la justice haïtienne. Pour sa part, le chef de la Minustah va dans le sens des déclarations du Premier ministre en affirmant que M. Neptune reste sous le contrôle de l’appareil judiciaire haïtien. Juan Gabriel Valdez rappelle le caractère humanitaire de la décision de prodiguer des soins à l’ancien Premier ministre lavalas. Les organisations de défense des droits humains espèrent rendre visite à l’ex-premier ministre Yvon Neptune ce lundi 14 mars à l’hôpital des Nations Unies sur la route de l’aéroport. Les militants des droits de l’homme dénoncent le fait qu’ils n’aient pu visiter l’ancien chef de gouvernement lavalas, vendredi dernier. Ketly Julien a condamné l’attitude de Juan Gabriel Valdez qui a communiqué à l’hôpital une liste de personnalités habilitées à voir le détenu. Pendant ce temps, le Groupe des 184 organisations de la société civile exige du gouvernement le retour de M. Neptune dans sa cellule au Pénitencier national une fois remis de sa grève de faim. Vendredi, une violente manifestation a eu lieu à Saint-Marc en signe de protestation au transfert de Yvon Neptune.

Publicité