Amnesty International demande à la République dominicaine d’accorder la nationalité aux descendants d’Haïtiens

113

Amnesty International a appelé jeudi le gouvernement de République dominicaine à accorder la nationalité aux descendants d’Haïtiens en situation illégale mais qui sont nés dans ce pays, alors qu’une décision judiciaire leur avait nié ce droit. « La République dominicaine doit trouver de toute urgence une solution de long terme à cette crise », a estimé Erika Guevara-Rosas, directrice du programme d’Amnesty pour la région Amériques, en commentant un rapport publié jeudi par l’organisation de défense des droits de l’Homme. « Une première étape fondamentale serait d’établir une procédure simple et facile d’accès, sans limite de temps, pour reconnaître la nationalité dominicaine à toutes les personnes qui en ont été privées », a-t-elle ajouté. Selon Amnesty, Saint-Domingue « a violé ses obligations internationales en matière de droits de l’homme (…) en permettant la privation arbitraire et rétroactive de la nationalité de dizaines de milliers de personnes, sans doute, et en ne prenant pas les mesures adéquates pour remédier à leur situation d’apatrides ».EJ/Radio Métropole Haïti

Publicité