Appel à la démission du gouvernement : beaucoup d’habitants craignent la poursuite de l’instabilité politique

235

Les port-au-princiens sont partagés sur l’appel à la démission du gouvernement lancé par des secteurs politiques après les événement du 19 février au Pénitencier national. La grande majorité des personnes interrogées mettent en garde contre l’instabilité politique dans le pays. Le renvoi du gouvernement que réclament des dirigeants et organisations politiques fait l’unanimité auprès d’un groupe de citoyens interrogés sur la question. Ils abondent dans le même sens et croient que ce gouvernement piétine. D’autres port-au-princiens se démarquent de la position de ces leaders politiques. Ils pensent que leur démarche est plutôt égocentrique. Sur plusieurs personnes interviewées, la majorité d’entre elles qualifient d’insensée la demande des partis politiques qui exige le départ du gouvernement en place. Ces citoyens déclarent que le pays n’en peut plus avec les transitions. Aujourd’hui, l’heure est aux élections pour redonner à Haïti sa stabilité, soutiennent-ils. Le premier ministre Gérard Latortue a affirmé haut et fort, le mardi 22 février 2005, qu’il ne démissionnera pas comme le réclament certains partis politiques.

Publicité