Avocat : une profession en danger

474

Après l’attaque qui a fait 3 morts et un blessé mercredi devant un cabinet d’avocat au centre ville, l’inquiétude monte au sein de la profession. Maître Arnel Rémy, porte parole du Collectif des avocats pour la défense des droits de l’homme (CADDOH) et avocat du barreau de Port au Prince de Port au Prince s’alarme :

« Maître Ronald Joseph a été grièvement blessé alors qu’il venait de plaider dans le cadre d’un conflit terrien. 3 mandataires qui l’accompagnaient ont été tués sur le coup. La profession toute entière est menacée. »

En effet les cas de kidnapping et d’assassinat d’avocats se sont multipliés ces derniers mois a-t-il rappelé ce jeudi. Désormais beaucoup d’avocat évitent d’entrer dans certains domaines de peur de subir des représailles  dans un contexte où beaucoup de tribunaux sont quasiment dysfonctionnels en raison de l’insécurité.

« Depuis le début janvier nous avons déjà perdu 5  avocats. Les kidnappings ne se comptent plus. La dernière attaque s’est déroulée dans un soi-disant couloir de sécurité garanti par la police. »    

Aujourd’hui le porte parole du CADDOH exprime sa lassitude face à un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur. C’est sans grande conviction qu’il appelle une nouvelle fois le commandement de la PNH à prendre  la mesure des évènements et à agir.

AL/Radio Métropole