Carrefour est à genoux se désole le Maire

644

La crise sécuritaire de Martissant a un impact catastrophique sur la commune de Carrefour, au sud de la capitale. Carrefour est à genoux, a lancé le Maire , M. Jude Édouard Pierre.
Il ne décolère pas contre les autorités gouvernementales haitiennes qui ont laissé pourrir la crise sécuritaire de Martissant.


L’impact économique de la guerre des gangs s’est fait sentir sur sa commune et non sur Port au Prince.
Les entreprises sont fermées en raison de l’impossibilité de s’approvisionner dans la capitale.


Même les commerçants du secteur informel ne peuvent tenir face à cette crise.
La forte perturbations des activités économiques a entrainé une forte baisse des recettes fiscales.
La Mairie ne collecte presque rien en terme d’impôt, se désole M. Pierre attirant l’attention sur le lourd fardeau financier que représente plus d’un millier de sans abris.
Ces citoyens, sont des déplacés de la guerre des gangs et sont rasemblés au centre sportif de Carrefour.


M Pierre appelle à une intervention des forces de l’ordre pour rétablir la paix et la tranquillité à Martissant indispensables pour une relance de l’économie de Carrefour.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité