Célébration de la journée mondiale de la femme, ce vendredi 8 mars

294

Les organisations féminines haitiennes se mobilisent sous le thème choisi par les Nations Unies  » Les Droits des Femmes et la Paix Internationale  » à l’occasion de la journée internationale de la femme ce vendredi 8 mars 2002. Sur l’initiative de plusieurs associations de femmes, un rassemblement était prévu à la Place Catherine Flon au Champ de Mars pour dénoncer les discriminations subies par les femmes dans la société. Elles devraient également lancer un mois de mobilisation placé sous le thème “ Expressions de Femmes, Un défi Pour la Survie d’Haiti “. La militante féministe bien connue, Marie Laurence Jocelyn Lassègue de l’orgnisation  » Famn Yo La  » , au micro de Radio Métropole , a notamment plaidé en faveur d’une présence plus importante des femmes dans les fonctions politiques . En prélude à l’évènement , l’organisation “ Fanm Soley Leve “ avait organisé, le jeudi 7 mars 2002 , une manifestation pacifique pour réclamer la fin de la crise politique et le changement des conditions de la vie de la population . Elles étaient plusieurs dizaines de femmes appuyées par des hommes à marcher dans l’aire du Champ de Mars et aux abords du Palais National pour protester contre la situation difficile que connait le pays. “ Non à la violence , non à l’impunité , non à la vie chère , non à la crise poliltique “ autant de slogans qui ont marqué cette marche pacifique de “ Fanm Soley Leve “ . A l’occasion de la journée mondiale de la femme , ce 8 mars , les organisations “ Fanm Soley Leve “ appellent les décideurs politiques à assumer leur responsabilité. L’organisation féminine entend poursuivre la mobilisation juqu’à ce que les protagonistes mettent fin à la crise . Selon la responsable de l’organisation , Carline Simon , les revendications de la marche seront transmises aux différentes instances de la société haitienne en vue de les conscientiser. D’un autre côté, les ministres de la condition féminine et de la santé publique respectivement Ginette Rivière Lubin et Henri Claude Voltaire ont présidé, le même jour, la cérémonie de graduation de la première promotion de l’école des sages-femmes .

Publicité