Condoleezza Rice met en garde les secteurs qui chercheraient à exercer des violences lors des élections

253

La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice lance une mise en garde aux secteurs qui chercheraient à saper le processus électoral en cours à travers des actes de violence du type « Opération Bagdad » enclenché le 30 septembre 2004 par des bandits se réclamant du régime déchu lavalas pour exiger le retour de l’ex-président Jean Bertrand Aristide en Haïti. Dans une interview exclusive accordée à Radio Métropole lors de sa brève visite à Port-au-Prince mardi, elle a demandé à la Police nationale , à la Minustah et à la Civpol d’assumer pleinement leurs responsabilités pour permettre aux haïtiens d’exercer leur droit de vote lors du scrutin. « J’espère que le peuple haïtien sera en mesure d’utiliser le pouvoir du vote pour exprimer son point de vue, ce n’est pas juste de faire usage de la violence, nous croyons que le processus dans lequel s’est embarqué Haïti peut changer le cours de l’histoire et peut contribuer à garantir un meilleur avenir pour la nation haïtienne », a déclaré à Radio Métropole Condoleezza Rice. La secrétaire d’Etat américaine a indiqué que les forces de sécurité en Haïti ne doivent en aucun cas permettre à des individus de miner l’organisation des élections à travers des actes de violence. A propos d’un éventuel appui des Etats-Unis sur le terrain de la sécurité lors des élections, Condoleezza Rice a rappelé le rôle joué par son pays pour stabiliser la situation après la chute du régime lavalas. Elle a affirmé que la Minustah qui est placée sous commandement brésilien est en mesure de garantir le climat de sécurité lors des joutes. Dans cette interview exclusive à Radio Métropole, le chef de la diplomatie américaine a souligné que l’administration Bush est prête à travailler avec le prochain dirigeant haïtien élu pour résoudre les problèmes liés à la pauvreté ainsi que du futur de la population. Condoleezza Rice a du même coup insisté pour que le nouveau président élu prête serment le 7 février 2006. A ce compte, elle fait état d’une communauté de vues au niveau de l’ensemble des pays amis d’Haïti sur cette question. A travers cette interview exclusive à Radio Métropole, la secrétaire d’Etat américaine a invité la population à s’inscrire sur les listes électorales pour une forte participation au scrutin. Condoleezza Rice apporte également son plein soutien aux femmes qui représentent 52% de la population. « Elles peuvent voter, elle peuvent se porter candidates, elles doivent voter en masse car les femmes sont en mesure de faire la différence dans toute société. Raison pour laquelle je les encourage à participer pleinement aux élections », a encore déclaré Madame Rice. La secrétaire d’Etat américaine a affirmé que le peuple haïtien ne doit pas rater la chance d’exercer son droit de vote et de décider de son futur . « Il n’y a rien d’important pour un être humain que de contrôler son propre futur et le vote est le moyen de commencer à contrôler son avenir », a conclu Condoleezza Rice dans cette interview exclusive à Radio Métropole.

Publicité