Confiscation du Passeport Diplomatique de Samuel Madistin

255

Le sénateur Samuel Madistin a attibué cette décision des autorités lavalas à son refus de siéger au parlement aux cotés des élus du 21 mai et du 9 juin. Le parlememtaire a rapporté que les autorités de l’immigration lui ont annoncé que la liberté de circulation des citoyens est de nouveau soumise à des restrictions comme au temps des Duvalier. « Les menaces de retour à la dictature en Haïti se précisent de plus en plus et les droits des citoyens ne sont pas protégés par la loi « a déclaré le sénateur Samuel Madistin.Le parlementaire qui devrait participer à une rencontre en République Dominicaine n’a pas effectuer le voyage, son passeport ayant été confisqué par les agents de l’immigration et des affaires étrangères à l’aéroport international de Port-au-Prince. Le directeur du ministère de l’intérieur, Lubraine Bien-Aimé, a pris le contre pied des déclarations faites par le sénateur Samuel Madistin. Tout en confirmant la confiscation du passeport du parlementaire, Lubraine Bien-Aimé, a souligné que M. Madistin n’a pas respecté la procédure établie. Selon le directeur du ministère de l’intérieur , le feu vert de la question du sénat de la république est obligatoire pour l’utilisation du passeport.

Publicité