Congressmen Américains : Appel Aux Sanctions

223

Le climat d’insécurité en Haïti et l’inaction des responsables vis à vis des fauteurs de troubles est une source de préoccupation pour le Gouvernement américain et les congressmen. Ils appellent déjà à sanctionner les autorités haïtiennes pour rétablir la sécurité. Le Gouvernement américain exprime ses inquiétudes face à la détérioration de la situation politique caractérisée par la multiplication d’actes de violence . L’Administration Clinton doute qu’un tel climat soit favorable à la tenue d’élections crédibles . Cette situation préocupe à un tel point les parlementaires américains qu’ils appellent déjà à sanctionner les autorités haitiennes pour rétablir la sécurité.Les Etats-Unis ont exprimé ce 18 avril, leur « plus profonde préoccupation face au climat d’insécurité qui prévaut » en Haïti à l’approche des élections législatives. « Les actes de violence, les menaces et l’intimidation politique doivent cesser maintenant », a affirmé dans une déclaration le porte-parole du département d’Etat James Rubin. Wahington, a-t’il ajouté, appelle les autorités haïtiennes à « identifier et traduire en justice les responsables de ces actes odieux », et notamment des meurtres et des attentats contre des locaux politiques, et à « protéger les personnes qui peuvent se trouver en danger ». Le porte-parole américain s’est félicité de la publication officielle, le 18 avril, des dates des premiers et second tour des élections législatives, les 21 mai et 25 juin, tout en mettant en garde contre tout nouveau report. Ces élections « sont essentielles pour le plein établissement d’institutions démocratiques capables de répondre aux problèmes socio-économiques cruciaux auxquels Haïti fait face », a-t’il ajouté. M. Rubin a souligné que le délai restant d’ici au scrutin » permet amplement de faire face à toutes les questions restantes relatives à l’organisation d’élections libres et équitables, qui ne doivent pas être reportées une nouvelle fois ». Washington presse le gouvernement et le Conseil Electoral Provisoire (CEP) de « travailler ensemble pour réaliser les conditions logistiques, financières et de sécurité nécessaires pour répondre à la soif de démocratie du peuple haïtien. »

Publicité