Crime collectif à Belladère, vive émotion dans la ville

248

La population de Belladère ( ville située sur la frontière haïtiano-dominicaine dans le centre du pays) est sous le choc après le meurtre de cinq (5) membres d’une même famille. Le drame s’est produit dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 juin 2002 au domicile du coordonnateur de Fanmi Lavalas dans la ville, Cléonord Souverain . Des inconnus armés ont ouvert le feu sur les occupants de la maison tuant sur le coup cinq (5) personnes. Un (1) enfant grièvement blessé dans cette attaque a été transporté en urgence en République Dominicaine. Les habitants de Belladère avancent trois (3) hypothèses pour tenter de comprendre cet acte barbare. D’abord, un conflit politique au sein du parti au pouvoir, ensuite un règlement de compte, enfin un acte de banditisme. Des correspondants de presse sur place rappellent que ,dans la nuit du 30 avril au 1 er mai dernier, des inconnus armés avaient attaqué le commissariat de police de Belladère tuant à l’occasion le coordonnateur du parti au pouvoir à  » Roy-Sec », section communale de cette ville , Jean Brochette. Des armes ont été saisies de même que le local de la mairie a été incendié. L’enquête de la police a conduit jusqu’ici à l’arrestation du maire et du responsable des forces de l’ordre dans la ville. Les observateurs se demandent s’il existe un lien entre ces évènements ou s’il s’agit de faits isolés.

Publicité