Déclarations du Président de l’Assemblée Nationale du Québec

197

Le Président de l’Assemblée Nationale du Québec, Monsieur Jean-Pierre Charbonneau, se dit préoccupé par le climat de violence et d’insécurité qui règne présentement en Haïti, à la veille des élections législatives, dont le premier tour aura lieu le 21 mai prochain et dont le deuxième tour doit se tenir le 25 juin prochain. « L’engagement total du gouvernement, du CEP et de tous les partis politiques à tenir des élections législatives dans les meilleures conditions possibles est essentiel » a déclaré le Président Charbonneau. « Ces actes de violence créent au sein de la population un sentiment d’insécurité, qui risque fortement de compromettre la participation massive des Haïtiennes et Haïtiens aux élections » a ajouté ce dernier.Pour sa part, le député de Saint-Jean, M Roger Paquin, qui est également Président de la section québécoise de la commission permanente interparlementaire Québec-Haïti, dénonce également les actes de violence qui sont commis. A son avis, ces gestes, qui sont manifestement perpétrés par des groupes croyant avoir un intérêt à ce que les élections législatives dérapent ou n’aient pas lieu, ne doivent pas décourager les nombreux intervenants locaux et étrangers qui ne ménagent pas les efforts pour que les élections se déroulent dans de bonnes conditions. « Pour une jeune démocratie comme celle d’Haïti, la tenue d’élections est un évènement hautement signifiant et d’une importance capitale pour l’instauration d’une société plus juste » de dire le député Paquin. De l’avis des deux parlementaires québécois, la communauté internationale doit maintenir son appui à Haïti afin que des élections justes et crédibles s’y déroulent. C’est pour cette raison que trois députés québécois, membres de la section québécoise de la CPIQH, se joindront à une mission d’observation électorale de l’Organisation Internationale de la Francophonie, qui assistera au scrutin du 21 mai prochain.

Publicité