Dégradation du Climat Social à Port-au-Prince

190

Depuis ce matin, des pneus enflammés, des jets de pierres ont étayé l’actualité de ce vendredi 16 juin. La dégradation du climat se poursuit et le mouvement atteint les banlieues de Port-au-Prince, Delmas, Pétion-Ville, la Route de Kenscoff. Nous avons appris à Radio Métropole, aux environs de 10h00 a.m. que la Grand-Rue, (le Boulevard Jean-Jacques Dessalines), la principale artère reliant le sud au nord de Port-au-Prince, était sous le contrôle des organisations populaires qui réclament les résultats définitifs des élections et qui mettent en garde l’opposition et la communauté internationale contre l’ingérence au niveau des élections. La route du Nord n’est pas épargnée, en effet, la Route Nationale numéro 1 est bloquée du côté de l’Arcahaie depuis la matinée du 16 juin par des manifestants qui réclament la publication des résultats définitifs des élections. Ces membres d’organisations populaires pro-Lavalas entendent maintenir ce mouvement jusqu’au bout pour obtenir satisafaction.Les commerces ont fermé leur porte et la centre-ville de Port-au-Prince est paralysé.

Publicité