Départ in cognito du chef de la sécurité rapprochée du Président Aristide pour le Canada

200

Le Chef de la Sécurité rapprochée du Président de la République, Jean Bertrand Aristide, Oriel Jean, a laissé le pays incognito en compagnie des membres de sa famille à destination du Canada. Selon des informations qui circulent dans les milieux informés , Oriel Jean aurait quitté le pays définitivement. Toutefois le Service de Sécurité du Palais National indique qu’il a laissé le pays dans le cadre de son congé annuel. Le voyage du Chef de l’Unité de Sécurité présidentielle intervient dans un contexte tout à fait particulier après la démission et le départ pour l’exil du Directeur a.i. de la Police Nationale, Jean Robert Faveur. Le chef de l’Unité de Sécurité présidentielle, Oriel Jean, avait figuré sur la liste des responsables de la Police Nationale qui seraient impliqués dans le trafic de la drogue, selon le Gouvernement américain. Oriel Jean qui a quitté Port-au-Prince à la cloche de bois en compagnie de tous les membres de sa famille est considéré comme l’un des partisans zélés du Président Aristide. Il avait lancé des coups de griffes contre le Gouvernement Américain lors de la publication de son nom dans la Presse comme l’un des hauts gradés de la Police sur la liste des présumés trafiquants de drogue par les Etats Unis d’Amérique. M. Jean avait égale ment dénoncé un plan de la Communauté Internationale pour saper le Pouvoir du Chef de l’Etat . Les autorités haitiennes concernées se refusent à tout commentaire sur le voyage du Chef de l’Unité de Sécurité Présidentielle pour le Canada. Selon les dispositions qui avaient été prises par le Gouvernement les hauts dignitaires du régime doivent obtenir le feu vert des autorités avant tout déplacement à l’étranger. L’on ignore si Oriel Jean a obtenu l’autorisation des autorités Lavalas avant d’effectuer ce voyage .

Publicité