Des partis politiques maintiennent la pression sur le CEP

150

Les institutions qui ont délégué des personnalités au conseil électoral provisoire sont formellement invitées à faire retrait de leurs représentants au sein du CEP. Les différents partis politiques et candidats initiateurs du mouvement de mobilisation pour l’annulation du 09 Aout ont adressé une correspondance à ces institutions en ce sens. Lors d’une rencontre avec la presse ce mercredi, les membres du front ou encore des collectifs de candidats ont réitéré leur volonté d’obtenir le départ de ce CEP et l’arrêt du processus électoral. Ce n’est pas une pression électorale comme certains le qualifient mais un vrai mouvement pour la survie de la démocratie précisent les initiateurs de cette mobilisation pour le renvoi du CEP. Pour Andre Michel, Edmonde Supplice Beauzile, Francky Excius, Jean Tolbert Alexis, René Civil ou encore Alfred Micanord, ce conseil n’existe plus. Les responsables de partis présents au sein de ce groupe bouderont la rencontre du 18 Sept avec le CEP comme ils l’ont fait pour le déjeuner du 11 affirme madame Beauzile. Notons que la campagne électorale se poursuit, des candidats à la présidence défilent dans les medias ou parcourent le pays, les bulletins sont en phase d’impression à Dubaï et le CEP fonce a plein régime vers le 25 octobre avec ceux qui le souhaitent. EJ/Radio Métropole Haïti

Publicité