Des subventions sont accordées aux partis à l’occasion des élections

103

Plusieurs responsables de partis politiques accueillent favorablement la subvention accordée dans le cadre de la campagne électorale. Le leader de la Fusion, Serge Gilles, approuve la décision du gouvernement de subventionner les partis politiques. Serge Gilles salue le rôle joué par les parlementaires qui avaient alloué un fonds spécial dans le budget pour les collectivités Territoriales.Le chef de file de la Fusion des Socio démocrates estime que la subvention permet d’encourager les candidats et démontre la volonté des autorités d’encourager le processus de décentralisation.Des son coté, le chef de file de l’Alliance, Evans Paul, salue la subvention accordée au partis politiques tout en précisant que les fonds ne serviront pas à grand-chose lors de cette campagne.  » Il s’agit d’un gaspillage des ressources de l’état puisque ces fonds ne permettront pas d’atteindre les résultats escomptés », déclare Evans Paul qui souligne toutefois que le parti est disposé a recevoir les fonds promis. « Les fonds accordés sont dérisoires et ne permettront pas de réaliser des activités dans le cadre la campagne électorale », soutient le chef de file de l’Alliance, qui précise que ces fonds peuvent être considérés comme un geste symbolique.Il informe que l’Alliance a désigné 2 000 candidats dans 94 communes aux élections municipales du 3 décembre 2006.Rappelons que le ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales avait annoncé vendredi dernier le décaissement soixante millions de gourdes en vue d’appuyer financièrement la campagne des partis et regroupements politiques participant aux élections du 3 décembre 2006. Ce financement public se fera sur la base du taux d’occupation du territoire national des formations politiques.Le montant total de ce financement, fixé à soixante millions de gourdes, est ainsi réparti :a)quarante sept millions quatre cent sept mille gourdes seront alloués au financement des partis et regroupements politiques pour la campagne électorale au prorata du nombre de cartels inscrits.b)Sept millions cinq cent quatre vingt treize mille gourdes seront distribuées aux partis et regroupements politiques pour la coordination de la campagne électorale en fonction du nombre de cartels inscrits.c)Cinq millions de gourdes seront distribués aux partis et regroupements politiques inscrits dans la course sur une base égalitaire.Les quarante sept millions quatre cent sept mille gourdes seront distribués aux partis et regroupements politiques de cette manière :a)douze mille gourdes à chaque cartel de candidats pour les municipalitésb)cinq mille gourdes à chaque cartel de candidats pour les CASECs et pour les ASECsc)trois mille gourdes à chaque cartel de candidats pour les délégués de ville.

Publicité