Deux policiers civils de la MINUSTAH attaqués par des bandits armés et un autre blessé à Port-au-Prince

188

Une patrouille motorisée de la police civile des Nations Unies circulant à l’intérieur de Port-au-Prince a été victime, le 12 janvier, au niveau de l’intersection de la Rue Toussaint Louverture et de la Ruelle Nazon de tirs de la part d’environ une douzaine d’individus armés. Le véhicule, atteint au niveau du compartiment du moteur et des pneus, a été contraint de s’immobiliser alors que ses deux occupants se sont mis à l’abri. Des unités de la Police nationale d’Haïti sont venues en renfort, ainsi que d’autres éléments de la police civile des Nations Unies, libérant ainsi les deux policiers en difficulté. Plusieurs véhicules civils ont été incendiés dans la zone, désormais quadrillée par des éléments de la police constituée (FPU), ainsi que des militaires des Nations Unies. Le véhicule des Nations Unies a été récupéré et une enquête est, actuellement, en cours. Par ailleurs, un policier de la MINUSTAH a été blessé le mardi 11 janvier, sur la route de Frères, menant à Pétion-Ville par un jet de pierres lancées par une foule en colère contre un individu suspecté de vol. Cet incident est survenu quand la patrouille motorisée dont il faisait partie est intervenue pour porter assistance à l’individu subissant un lynchage. Au moment où la patrouille s’apprêtait à se retirer avec la victime, une pluie de projectiles ont été lancées contre le véhicule des Nations Unies, brisant ainsi l’une de ses vitres latérales avant d’atteindre le policier au niveau de l’œil droit. Le CivPol a été immédiatement conduit au centre de santé de la MINUSTAH, où il reçoit des soins. Communiqué de presse, Minustah, Port-au-Prince, 12 janvier 2005

Publicité