Deuxième Anniversaire de l’Assassinat du Père Pierre Louis

224

Deuxième anniversaire de l’assassinat du Père Jean Pierre Louis qui avait pris ses distances avec le secteur lavalas avant son assassinat.En cette occasion, des représentants d’organisations de défense des Droits Humains ont adressés une lettre au Ministre de la Justice. Ces organisations s’en prennent au régime lavalas qui avait promis de redresser la situation sur le plan judiciaire.Dans cette lettre, les organisations des Droits de l’Homme et de la Société Civile appellent à la fin de l’impunité en Haïti.Voici un extrait de cette lettre : »Le Père Jean Pierre-Louis, Assistant Ecclésial de la JEC (Jeunesse Etudiante Chrétienne) d’Haïti pendant 26 ans et Ami de l’ex-président Aristide fut brutalement assassiné le lundi 3 août 1998 dans les locaux du Service Œcuménique avec préméditation et l’ont abattu par trois balles. Il aida à créer et à renforcer les caisses populaires dans des zones rurales et plusieurs coopératives. Le discours critique de Jean Pierre contre toutes les formes d’exploitation et de domination a toujours nourri la détermination populaire pour un changement profond de la société haïtienne. A cause de ces activités, le ministre de l’information autoritaire du Général Avril lui colla l’étiquette de communiste. Le 23 juillet 1998, Jean Pierre se prononça publiquement sur la lenteur de l’appareil judiciaire et contre l’impunité devenue monnaie courante en Haïti. Dans le domaine juridique, la priorité du Père Jean Pierre était centrée sur l’assainissement du jeu politique, l’éradication complète des bandes paramilitaires et la construction d’un appareil judiciaire efficace et crédible. Il avait eu le courage de critiquer la mauvaise gestion des affaires publiques par ses amis et par-là, pris des distances vis-à-vis du pouvoir en place. La JEC d’Haïti et la plupart des organisations populaires du pays assurent que cet assassinat est crime politique contre un défenseur des droits de l’homme. ce crime reste non élucidé. « 

Publicité