Didier Le Bret détecte des signaux positifs pouvant faciliter la formation d’un gouvernement

133

L’ambassadeur de France à Port-au-Prince, Didier Le Bret, a le sentiment que le Premier Ministre désigné Gary Conille possède de bonnes chances d’être ratifié par les législateurs.L’opinion favorable à M. Conille est encourageant pour les représentants de la communauté internationale désireux de lancer de nouveaux chantiers avec un gouvernement légitime, précise t-il. Se faisant le porte parole des donateurs M. Le Bret signale que les partenaires d’Haïti sont dans l’attente depuis un an d’un nouvel exécutif.Le processus électoral a été long, insiste le diplomate français qualifiant de navrant les atermoiements des acteurs politiques depuis 3 mois. Cependant M. Le Bret veut voir le bon coté des choses considérant la période de bras de fer entre l’exécutif et le législatif comme faisant partie du jeu démocratique.Le président Martelly a donné un signal clair de la bonne collaboration avec le Parlement en invitant les présidents des deux chambres à faire partie de la délégation haïtienne a l’assemblée générale de l’ONU, insiste M. Le Bret. Rappelant que le Parlement est une institution importante dans le fonctionnement d’une démocratie, le diplomate français croit que le signal des acteurs haïtiens peut rassurer la communauté internationale. Didier Le Bret fait remarquer toutefois que le chef d’Etat même privé de gouvernement était très actif en lançant plusieurs projets importants dont la scolarisation gratuite et la relocalisation des sinistrés. Tout en évitant de formuler des remarques à l’attention des acteurs politiques haïtiens M. Le Bret attire l’attention sur la nécessité de remettre le pays au travail le plus vite. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité