Disparition d’un bébé : mobilisation

330

Le syndicat du personnel Infirmier continue sa mobilisation pour obtenir la libération de Yanick Augustin. L’infirmière est en garde à vue pour implication présumée dans la disparition d’un bébé à l’Hôpital Général, à Port-au-Prince. L’affaire est par-devant les autorités judiciaires. Par ailleurs, la Directrice Médicale de l’HUEH, Docteur Marie Antoinette Gauthier, a lancé un nouvel appel à la compréhension à l’endroit des grévistes ce jeudi. Elle les invite à continuer à remplir leurs obligations citoyennes, même si elles doivent se solidariser avec leur collègue. Mme Gauthier souligne qu’elle ne peut pas interférer dans le travail de la justice qui a pris des dispositions pour obtenir les témoignages des différents membres du personnel en poste dans ce service. La Directrice Médicale en a profité pour déplorer la surcharge de travail à laquelle le personnel de l’HUEH doit faire face tous les jours. Elle souhaite que les centres de santé périphériques soient bientôt à même d’absorber une partie de la cohorte de patients qui fréquentent l’Hôpital Général tous les jours. Entretemps, la mère de la fillette, Nanoune Myrthil, est toujours dans l’attente des résultats des investigations judiciaires et policières. La Présidente de l’Association des Infirmières, Mme Emile Damier, déplore la disparition du bébé. Mme Damier souhaite que l’enquête en cours puisse permettre aux parents de retrouver le nourrisson. Toutefois, la Présidente de l’Association condamne la détention prolongée de l’infirmière Yanick Augustin. Mme Damier soutient que cette enquête devrait toucher les membres du personnel qui étaient responsables de la gestion des différents services de l’hôpital le jour où le bébé a disparu. Hier soir, des infirmières, membres du SPI et du Ministère de la Santé, ont tenté vainement d’obtenir un élargissement provisoire de l’infirmière, tout en insistant pour la poursuite de l’enquête. Le Commissaire n’était pas joignable pour ordonner une telle libération provisoire. On apprend que l’infirmière en détention, Yanick Augustin, sera présenté au Parquet du Tribunal Civil de Port-au-Prince, ce matin, dans le cadre de cette enquête.

Publicité