Divergences de vue sur la hausse des prix du carburant

640

Le gouvernement haïtien a lancé cette semaine un ballon d’essai en ce qui a trait à la hausse des prix de l’essence.
Les avis des syndicats, des agents économiques et des citoyens sont partagés sur ce dossier.


Un grand nombre de citoyens se résignent à accepter que les prix soient multipliés par deux. Ils font valoir que ce sera un moindre mal puisqu’aujourd’hui le carburant est vendu à plus de 1500 gourdes dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.


Dans certaines villes de province notamment Gonaives, le galon de gazoline était à 2500 gourdes au marché noir.
Ces citoyens veulent éviter les longues files d’attentes dans les stations à essence et les produits pétroliers de mauvaise qualité.


D’autres consommateurs expriment in point de vue différent. Ils continuent d’exiger la distribution du carburant avec la subvention du gouvernement.
Ils dénoncent une pénurie planifiée par les entrepreneurs du secteur pétrolier et les autorités gouvernementales.


Ces consommateurs refusent d’être pris au piège arguant que d’autres procédures et la lutte contre la corruption permettront à l’état de collecter plus de recettes.

LLM /radio Métropole Haïti

Publicité