Election du Bureau du CEP

222

Le Conseil Electoral Provisoire (CEP) a un nouveau président. Les conseillers ont élu Ernst Mirville, qui avait occupé ce poste en 1987, au moment du massacre de la ruelle Vaillant.Ces nouvelles dispositions interviennent après plus de trois (3) semaines de soubresauts au CEP, provoqués par le départ forcé du Président Léon Manus.Il a fallu un mois d’attente environ pour la nomination de ce nouveau bureau à la tête du Conseil Electoral Provisoire après l’exil de Léon Manus, pour raison de sécurité, et la démission du Vice-Président Débussy Damier et du Conseiller Emmanuel Charles. L’Exécutif avait pris environ deux semaines pour combler le vide et remettre le processus sur les rails.Plus d’une semaine après l’installation des nouveaux conseillers, l’équipe décide de former le bureau : M. Ernest Mirville qui est élu Président soutient que cette fonction n’a pas été acceptée de gaité de coeur, car il reconnaît que les difficultes sont nombreuses. M. Mirville représentait la presse au CEP de 1987, est au CEP l’un des rares conseillers à s’adresser aux journalistes. Mme Yva Youance, ancienne conseillère du CEP de 1990, Vice-Présidente, remplace le Dr. Debussy Damier. Elle déclare accepter ce poste pour permettre au processus électoral de continuer son petit bonhomme de chemin et reste attachée à sa mission qui consiste à organiser des élections législatives partielles et locales. Il serait hors de question d’ajouter une autre mission à celle prévu dans l’arrêté donnant création au CEP de 1999. En résumé, il n’est pas question de présidentielles. M. Carlo Dupiton est reconduit à son poste de responsable des opérations électorales, Mme Yrma Rateau au secrétariat et Micheline Figaro continue de gérer les fonds du Conseil.l

Publicité