Elections : Tous les Secteurs Mobilisés

232

Selon l’Espace, le Président souhaite diriger sans Parlement jusqu’à la fin de son mandat. Quant à l’OPL, elle accuse le Chef de l’Etat de vouloir tromper tout le monde. Le Responsable de l’OPL invite le Chef de l’Etat à prendre très au sérieux les pressions excercées par la communauté internationale, en vue de l’organisation des élections. Gérard Pierre-Charles qui participait à l’émission « Rencontre » sur Radio Métropole, estime que le Chef de l’Etat tente de tromper tout le monde. Le dirigeant de l’OPL appelle à l’organisation au plus vite des élections en Haïti pour que le nouveau parlement puisse rentre en fonction le 12 juin. Par ailleurs, les associations et institutions patronnales restent mobilisées pour convaincre les décideurs, de l’urgente nécessité de tenir des élections assez rapidement dans le pays. Les associations patronnales qui ont tenu, la semaine dernière, des séances de travail avec le Président Préval et le CEP, demeurent attaché à la rentrée parlementaire le 12 juin prochain. Les responsables des associations du secteur des affaires devaient rencontrer la presse vendredi dernier, pour s’exprimer sur l’impasse électorale et les problèmes économiques qui en découlent, des problèmes qui affectent toutes les couches de la population.Selon l’opinion de certains citoyens de la Capitale, l’Exécutif serait complice du CEP, dans le blocage du processus électoral. Ils tenteraient d’empêcher l’entrée en fonction de la 47ème législature le 12 juin. Lors d’un micro-trottoir réalisé par Radio Métropole, certains habitants de la capitale ont réclamé des éclaircissements sur les négociations qui se déroulent entre les deux (2) parties. D’après une partie de la population, le CEP et la Présidence se sont mis ensemble pour empêcher l’entrée en fonction de la 47ème législature, le 12 juin prochain. Ces citoyens s’opposent, en majorité, à tout projet de réalisation des élections générales à la fin de l’année.

Publicité