Eskanp/Koréga en désaccord avec l’initiative de l’Opposition

191

La Convergence Démocratique mène une politique « jusqu’au boutiste » selon l’ancien député Joseph J. Jasmin. La Convergence ne fait pas la différence a ajouté M Jasmin.«L’installation d’un gouvernement de transition par les partis de l’Opposition ne ferait qu’aggraver la crise politique» a souligné l’ancien parlementaire. La Convergence Démocratique ne doit pas encourager l’illégalité a fait valoir Joseph. J. Jasmin qui a critiqué la prise du pouvoir par Lavalas dans l’irrespect des normes démocratiques. «Le prochain gouvernement sera illégitime a t-il laissé entendre. L’ancien député propose comme alternative la restructuration des institutions de l’Etat et de la classe politique. «Il nous faut de nouveaux leaders pour donner une nouvelle image à la classe politique » a conclu M. Jasmin.

Publicité