Examens d’État : Seuls les enseignants peuvent surveiller, superviser et corriger cette année

464

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a publié un communiqué le mardi 4 juillet 2023, annonçant des mesures visant à améliorer l’intégrité des examens officiels et à protéger les intérêts des élèves et des parents. Selon le communiqué, seuls les enseignants dûment identifiés et autorisés seront acceptés en tant que surveillants, superviseurs et correcteurs des copies des participants aux examens d’État.

Le communiqué stipule que ces enseignants doivent être clairement identifiés par leur numéro d’immatriculation fiscale (NIF), leur Carte d’identification nationale (CIN) et doivent fournir au moins l’adresse d’une école où ils exercent. Si disponible, le numéro du Permis d’enseigner doit également être fourni.

Cette mesure vise à renforcer et valoriser la profession enseignante, en garantissant que seuls des professionnels qualifiés participent à ce processus, contrairement à certaines pratiques récentes. Tous les enseignants recrutés doivent recevoir préalablement une lettre d’affectation personnalisée émise par les Directions départementales d’éducation concernées, précise le communiqué.

Le MENFP compte sur la compréhension et l’accompagnement des partenaires sociaux, en particulier, ainsi que de la communauté éducative en général. Les directeurs départementaux d’éducation sont également appelés à être vigilants afin de garantir le respect des normes administratives et pédagogiques lors de la passation des examens d’État.

Marvens Pierre

Publicité