Finalisation du plan sécuritaire pour les élections

209

Des membres du CEP se sont entretenus hier après midi avec les responsables des forces de l’ordre, dont le chef de la Minustah, Edmond Mulet et le directeur général de la PNH, Mario Andrésol. A l’issue de cette rencontre, le président du CEP a indiqué que les hauts commandements de la PNH et de la Minustah ont donné l’assurance que des dispositions ont été prises pour assurer le bon déroulement de la journée électorale. Un plan de sécurité a été élaboré par le secrétaire d’état à la sécurité publique de concert avec les responsables de la Minustah et de la PNH soutient Max Mathurin qui précise que certains quartiers chauds la zone métropolitaine bénéficieront d’une attention particulière des forces de l’ordre. » Les dispositions sécuritaires qui seront mis en place dans les quartiers dits de non droit, permettront de prévenir les incidents et de réagir proptment en cas d’affrontement », déclare le président du CEP,Max Mathurin. »Les forces publiques, le gouvernement et le CEP déploieront tous leurs efforts pour assurer le succès de joutes », soutient Max Mathurin qui explique que ces élections permettront de créer la stabilité politique dans le pays.Par ailleurs, la campagne électorale est marquée par des actes de violence dans la commune de Delmas. L’OPL accuse un candidat de Lespwa d’être responsable de l’assassinat de Hercule Dorcélus, vice coordonnateur de campagne de l’OPL à Delmas.Plusieurs membres de cartels de l’OPL ont été agressé, a Maniche, Cité Soleil, Lavallée, Carrefour,et d’autres sont l’objet de menace. Le chef de file de l’Organisation du Peuple en Lutte, Edgard Leblanc, lance un SOS aux autorités qui doivent garantir le bon déroulement de la campagne électorale.

Publicité