Gérard Latortue dénonce le maintien de l’embargo sur les armes

241

Le Premier ministre Gérard Latortue a vivement dénoncé les restrictions internationales sur les ventes d’armes à Haïti, le mercredi 20 mars 2005, en marge d’une visite au CEP. Le chef du gouvernement s’en est pris aux pays qui disent vouloir aider Haïti alors que les commandes payées par le pouvoir intérimaire ne sont toujours pas livrées. Gérard Latortue menace d’utiliser des voies détournées pour équiper la police qui est en difficulté face aux bandits. L’institution policière par le biais de son porte-parole Jessie Cameau Coicou a réclamé du gouvernement des moyens. Les policiers déclarent avoir le moral au beau fixe en dépit des pertes enregistrées dans leurs rangs. Depuis le départ d’Aristide, le 29 février 2004, 75 policiers ont été tués.

Publicité