Grand flux de rapatriés en provenance de la République Dominicaine 

332

Le porte parole du Groupe d’Appui aux Réfugiés et Rapatriés (GARR), M. Sam Guillaume,  fait état d’une explosion du flux de rapatriés à la frontière.  Même si les postes frontaliers officiels sont fermés il existe des conexions entre les deux pays,  explique t-il.

Les haïtiens fuient la République Dominicaine redoutant des représailles suite au discours de haine du président dominicain,  a dit le responsable du GARR rappelant que les migrants illégaux me peuvent pas circuler depuis le début de la crise.

Le GARR alerte sur une hausse de la traite des personnes et du trafic de tout type dans les points de passage clandestin. Dans ces points de passage la contrebande permettra aux commerçants dominicains de continuer à écouler leurs marchandises.

Dans la ville frontalière de Ouanaminthe l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM) et d’autres organisations de défense des droits humains accueillent les rapatriés. 

Ils reçoivent un plat et un viatique afin de se rendre dans leur ville natale. 

L’Office Nationale de la Migration (ONM) n’intervient pas dans la prise en charge des rapatriés.

Les autorités haitiennes n’ont fourni aucune statistique sur le nombre de rapatriés au cours des derniers jours. Par ailleurs les autorités dominicaines ont déployé des militaires le long de la ligne frontalière.  Les militaires prennent le relai des policiers du Cessfont notamment à Dajabon. / radio Métropole Haïti 

Publicité