Grève de faim de Yvon Neptune et Jocelerme Privert. Les commentaires des hommes de loi

159

Yvon Neptune et Jocelerme Privert poursuivent leur grève de faim entamée il y a une dizaine de jours. Les anciens hauts responsables lavalas, accusés d’implication dans le massacre de la Scirie à Saint-Marc, réclament la fin de leur détention. Messieurs Neptune et Privert, déboutés par la Cour de Cassation, devraient être bientôt entendus par la justice à Saint-Marc. Un jour après l’évasion spectaculaire du samedi 19 février, l’ex-premier ministre et l’ancien ministre de l’intérieur lavalas, de retour en prison, ont entamé une grève de la faim. Selon un manuscrit qui serait l’œuvre de M. Privert, ce mouvement vise à dénoncer les conditions de dtention et exiger leur élargissement. Dans ce texte, l’ancien ministre de l’Intérieur lavalas a fait également état de séjour disproportionné. Ce qui, selon des observateurs, sous-tendrait la reconnaissance d’un certain fait. Dans le milieu juridique, le geste posé par les anciens responsables lavalas est l’objet de commentaires divers. Puisqu’il s’agit d’un acte personnel, il existe des moyens pour les ramener à la raison. Maitre Constantin Mayard préconise entre autres la voix du dialogue. Mais Maitre Jean Joseph Exumé insiste sur la responsabilité de l’Etat à garantir la vie et la santé de la personne en détention. Face à une telle situation, il appelle l’Etat à prendre toutes les mesures nécessaires afin d’y remédier au plus vite. En cas de persistance, d’autres moyens doivent être envisagés par les responsables de l’Etat. Constantin Mayard Paul et Jean Joseph Exumé appellent à l’utilisation des procédés médicaux pour redresser la situation. L’ancien Premier ministre Yvon Neptune et son ministre de l’Intérieur Jocelerme Privert sont soupçonnés d’implication dans le massacre du 11 février 2004 à la Scirie. Ces anciens dignitaires lavalas attendent de connaître leur sort par devant le Cabinet d’instruction de Saint-Marc. La séance d’audition prévue pour le mardi 1er mars n’a pas eu lieu.

Publicité