Haïti ferme ses frontières avec la République dominicaine à son tour

321

Au niveau de Ouanaminthe les autorités locales ont décidé de maintenir la frontière fermée côté haïtien, malgré la décision du président Luis Abinader de la réouvrir.

L’agent intérimaire, Lumas Démetrius considère cette décision comme une insulte envers Haïti, tout en disant craindre pour la sécurité des Haïtiens qui se rendrait en république voisine, pour justifier cette mesure.

Par ailleurs il avoue être sans consigne claire du pouvoir central…

Rappelons que le président Luis Abinader avait pris la décision de renforcer la sécurité aux frontières de la République dominicaine.

 Lors d’une déclaration officielle, le chef de l’État dominicain avait  annoncé la fermeture complète de la frontière du pays, qu’elle soit terrestre, maritime ou aérienne,  le vendredi 15 septembre dernier.

Cette décision intervient suite à des préoccupations croissantes concernant la sécurité nationale et les activités illicites à la frontière avec Haïti. Le Président Abinader a souligné que cette action avait été soigneusement planifiée par le Conseil national de sécurité, en coordination avec le ministère de la Défense, l’armée, la marine et l’armée de l’air.

Parallelelement, un incendie s’est déclaré durant la nuit de mardi à mercredi au marché binational de Dajabon. Selon des témoignages, seule une partie du marché est ravagée.

Dans l’intervalle la réouverture de la frontière programmée par les autorités dominicaines en deux temps, ce mercredi et vendredi prochain est très largement hypothéquée en raison de l’opposition des autorités locales.

Publicité