Hausse prochaine des impôts

411

Augmenter la pression fiscale est l’un des objectifs prioritaires du gouvernement haïtien.
Au cours des trois prochaines années la pression fiscale devrait atteindre les 7%, a prévenu le grand argentier de la République, M. Michel Patrick Boisvert.


Faire payer plus aux contribuables est une véritable obsession. C’est la voie la plus facile de collecter des impôts, regrettent certains spécialistes.


Pour augmenter l’assiette fiscale le gouvernement envisage également depuis plusieurs années de toucher le plus grand nombre de citoyens. Le système fiscal haïtien est déclaratif ce qui facilite l’évasion fiscale.


Un tour de vis supplémentaire pour les entrepreneurs et les citoyens c’est le projet du gouvernement.
Les entreprises autant que les citoyens sont confrontés depuis plus de trois ans à une grave crise socio économique et politique.
La crise sécuritaire a provoqué la faillite de nombreuses entreprises et la décapitalisation d’un très grand nombre de citoyens.
Le phénomène du kidnapping notamment a accentué la pauperisation des membres de la classe moyenne.


Les autorités fiscales et monétaires haitiennes ont fait valoir que le hausse de la pression fiscale est indispensable puisque la taux d’imposition est trop faible en Haïti comparé aux autres pays de la caraïbe.


Il sera très difficile de relancer certaines entreprises même après le rétablissement du climat sécuritaire.
Les divers secteurs primaire, secondaire et tertiaire ont été fortement fragilisés par les chocs internes et externes.

LLM / Métropole Haïti