Inauguration d’un centre de détention pour mineurs à Port-au-Prince

88

Un centre de détention pour mineurs en contravention avec la loi a été inauguré le week-end écoulé. Ce nouvel édifice voisin du Commissariat de Police de Delmas 33 ( Commune de Port-au-Prince) est le résultat d’une coopération avec les Etats-Unis en matière de justice et de police.Le responsable du dossier des prisons au Pnud ( Fonds des Nations Unies pour la population), Jacques Diotte, a salué la mise sur pied de ce centre carcéral pour les mineurs. « Il s’agit d’un pas important franchi dans ce secteur », a estimé M. Diotte. Il en a profité pour annoncer que d’autres projets au bénéfice des détenus mineurs sont à l’étude. Les organisations de défense des droits humains ont apprécié différemment l’importance de ce centre carcéral pour mineurs. Pour l’avocat Renan Hédouville responsable du Carli, la mise en place de ce centre est une violation flagrante des traités relatifs à la protection des enfants. Par contre, le dirigeant du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) a estimé que c’est une étape importante qui vient d’être franchie par les responsables de l’administration pénitentiaire du pays. Pierre Espérance reconnait la nécessité de traiter d’une façon spéciale les cas d’enfants en conflit avec la loi. Le responsable du RNDDH croit qu’il faut être réaliste sur la question compte tenu du danger que représentent certains mineurs délinquants pour la société.