Initiatives Démocratiques supporte la proposition du CLED

196

Initiatives Démocratiques (ID) qualifie d’incontournable le retour des protagonistes haïtiens à la table des négociations. Dans un communiqué rendu public le vendredi 9 mars, ID dit regretter que la Fanmi Lavalas n’ait pas su intégrer le débat politique sur les questions de fonds pour accompagner son appel à l’Opposition dans la formation du gouvernement. Il est tout autant regrettable que la Convergence Démocratique n’ait pas saisi les offres formelles d’ouverture pour engager ledit débat, note ID. Initiatives Démocratiques précise que les huit (8) points de l’engagement du président Aristide envers l’ancien président américain Bill Clinton sont insuffisants pour définir une politique d’Union Nationale. Il est clair que leur rejet pur et simple ne constitue pas une alternative ajoute Initiatives Démocratiques. En tout état de cause l’incontournable demeure le retour des protagonistes à la table des négociations déclare ID dans ce communiqué. Initiatives Démocratiques souhaite par ailleurs la désignation d’une Commission d’experts chargée de faire un relevé des vices constitutionnels et des problémes de fonctionnement de l’Etat. Selon ID cette Commission aura également à faire des suggestions de révision constitutionnelle à présenter à la 47 ème Législature qui ne devraient pas remettre en question la nature du régime politique haïtien. Initiatives Démocratiques propose également que les secteurs clés de la Nation posent des bases qui permettent de forger des accords sur des questions d’intérêt national. ID que dirige l’ancien ambassadeur Guy Alexandre est membre de la Commission de Facilitation de la Société Civile.

Publicité