Jeffrey Sachs formule des propositions pour la réduction de la pauvreté

314

Le conseiller spécial du secrétaire général de l’ONU, Jeffrey Sachs a bouclé hier mercredi une visite en Haïti qui lui a permis d’effectuer des consultations dans le cadre de la préparation du document de stratégie Nationale pour la Croissance et le Réduction de la Pauvreté.M. Sachs qui s’est entretenu avec le chef de l’état autour de l’élaboration de ce document estime que sa visite a été fructueuse. » Je crois que des progrès ont été réalisés dans le domaine de la stratégie pour le développement économique en Haïti », dit-il tout en se déclarant satisfait des rencontres avec les officiels haïtiens. Le conseiller spécial du secrétaire général de l’ONU a présenté le concept de village millénaire qu’il entend développer en Haïti.Le projet vise à favoriser le développement économique des communautés indique t-il précisant qu’un programme sera réalisé dans le plateau central. » Le projet permettra à la communauté de développer l’agriculture et d’augmenter ses revenus à partir des produits, de faciliter l’accès à la santé, à l’eau potable, il inclut également la construction de routes et la mise en place d’un réseau électrique à l’instar du projet réalisé par le chef de l’état dans sa ville natale de Marmelade », ajoute t-il. Selon M. sachs le Document de Stratégie Nationale pour la Croissance et la réduction de la Pauvreté permettra à Haïti de mieux formuler sa propre stratégie en vue de connaître ses principaux investisseurs. » Je suis ici pour aider le gouvernement, et je suis satisfait de voir les progrès réalisé », martèle t-il. Pour sa part, le ministre de la planification et de la coopération externe, Jean Max Bellerive, indique que le document sera publié au cours du mois de septembre. Il soutient que ce document qui servira de base dans les négociations avec les institutions de Breton Woods a été élaboré après une série de rencontres avec les représentants de divers secteurs de la société. » Ce document a une importance fondamentale pour l’avenir du pays puisqu’il déterminera les types de projets qui seront financés par la communauté internationale », dit-il tout en se réjouissant de l’apport de Jeffrey Sachs.  » Il nous a donné des conseils, a fait des remarques et nous a permis de voir des options nouvelles », déclare le ministre de la planification qui souligne que M. Sachs entend défendre la cause haïtienne auprès de ces institutions.

Publicité