La Banque mondiale réitère son appui aux efforts de développement en Haïti

270

La vice-présidente de la Banque mondiale pour l’Amérique latine et les Caraïbes, Pamela Cox, a bouclé en début de semaine séjour de 48 heures en en Haïti qui lui a permis d’évaluer des projets et de s’entretenir avec le chef de l’état, René Préval.Mme Cox a réaffirmé au président Préval l’engagement de la Banque mondiale à continuer de soutenir son gouvernement et les efforts de développement en Haïti. Depuis 2005, la Banque mondiale a accordé des dons s’élevant à près de 250 millions de dollars à Haïti. Accompagnée du ministre de la Planification et de la Coopération Externe M. Jean Max Bellerive, Mme Cox a visité des projets soutenus par la Banque mondiale et exécutés par le gouvernement et les organisations de la société civile aux Cayes (sud). » J’ai visité des projets ou les communautés prennent en charge leur propre développement en apportant leurs efforts pour faire la différence et améliorer leurs conditions de vie et celles de leur communauté. Certainement, il subsiste des obstacles à surmonter, mais aussi des opportunités de progresser. « , a déclaré Pamela Cox. Au cours de sa visite de 48 heures, la vice présidente de la Banque Mondiale s’est entretenu avec le ministre des finances, Daniel Dorsainvil, des officiels de haut niveau, des cadres supérieurs des Nations Unies, des représentants de la communauté des bailleurs de fonds, des partenaires de développement international et des membres du secteur privé et la presse. Pamela Cox était accompagnée de Yvonne Tsikata, directeur des opérations de la Banque mondiale pour les Caraïbes, Mathurin Gbetibouo, représentant de la Banque mondiale en Haïti et Salem Rohana, Représentant de la Société financière internationale (IFC) pour Haïti et la République dominicaine.

Publicité